Revue de presse concernant l’affaire de Thomas P.

Voici une rapide revue de presse des articles parus suite à l’arrestation de Thomas P. à la fin de l’acte XIII des gilets jaunes, le 9 février à Paris. Ils sont à charge, souvent erronés et trahissent le secret de l’enquête ce qui vaudra une plainte de son avocate.

On lui reproche à lui seul, d’avoir dégradé des commerces et incendié plusieurs véhicules lors d’une manifestation de gilets jaunes à Paris, comme la Porsche du chef cuisinier Christian Etchebest ou encore un véhicule de l’opération Sentinelle garé sous la Tour Eiffel. Les images ont alors tourné en boucle.

Tout a commencé avec l’article du Point : « Placé en garde à vue, le jeune homme de 25 ans a multiplié les actes très violents entre les 6e et 8e arrondissements, lors de l’acte XIII des Gilets jaunes. »

Le Parisien embraye tout de suite : « itinéraire d’un casseur dans les rues de Paris ».

TFI et LCI reprennent tout, dont de grossiers mensonges : « Il est déjà connu pour trafic de drogue ».

Libération dans son checknews, revient quelques semaines après sur cette affaire et montre les incohérences du traitement médiatique de leurs confrêres : « Dans le récit qu’avaient fait les trois médias, quelques éléments différaient : Le Parisien assurait que l’homme était, avant la manif du 9 février, «connu de la justice pour des dégradations». Alors que selon TF1, il avait des antécédents de «vol et trafic de drogue». »


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s